L’influence de la perception spatiale sur le bien-être

Qu’est-ce que la perception spatiale ?

 

La perception spatiale est la capacité de l’être humain à être conscient de sa relation avec ce qui l’entoure et lui-même. Cette capacité est le fruit de deux processus essentiels : les extéroceptifs (représentation de l’espace à travers les sens), et les intéroceptifs (représentation de notre corps). Deux systèmes sont mobilisés pour la perception spatiale :

  • Le système visuel ;
  • Le système tactile-kinesthésique.

Concernant l’influence de la perception spatiale sur le bien-être, nous nous intéresserons au système visuel. En effet, dans la rétine se trouve les récepteurs visuels qui sont chargés de communiquer l’information reçue de l’extérieur. La rétine convertit le stimulus visuel en message nerveux. Cette conversion de l’énergie lumineuse se fait par des cellules, les cônes et les bâtonnets, sensibles à la lumière. Des neuroscientifiques ont remarqué que la rétine était composée d’autres cellules semblables aux cônes et aux bâtonnets, appelées cellules ganglionnaires intrinsèquement photosensibles de la rétine (ipRGC). Ces dernières expriment le pigment mélanopsine qui est impliqué dans l’entraînement de l’horloge biologique à la lumière. Ces cellules régulent la façon dont les cellules ajustent leur physiologie en fonction du moment de la journée. Couplé aux fonctions des cônes et des bâtonnets, le pigment mélanopsine donne naissance à la cognition spatiale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le bien-être induit par la vue de la nature

 

La nature fournit un repère spatial primordial chez les êtres humains. Lumière naturelle et abondante, espaces verts et vue de la nature sont profondément ancrés dans notre mémoire biophilique (lien entre l’humain et la nature). En effet, les Hommes sont intuitivement attirés par la nature et les espaces ouverts. D’ailleurs, certains médecins et chercheurs ont réalisé des études à ce sujet. C’est notamment le cas du docteur Ulrich qui a remarqué que les patients hospitalisés dont la chambre offrait une vue sur la nature guérissaient plus rapidement et avaient moins besoin d’antidouleurs. Au Japon, les bienfaits de la nature sur la santé n’est plus à prouver, le Professeur Qing Li, médecin immunologiste de l’Université de Médecine de Tokyo a même fondé la société japonaise de sylvothérapie et dirige des recherches sur le sujet depuis plus de 10 ans ! Il a réalisé de nombreux tests, notamment à partir d’échantillon d’urine et a pu constater que l’atmosphère de la forêt réduisait le taux d’hormone du stress. Au fil des années via ses multiples recherches, le professeur Li a constaté que les environnements naturels, les bains de forêt, les balades thérapeutiques avaient de nombreux effets positifs sur la population :

  • Réduction de la pression artérielle ;
  • Réduction du stress ;
  • Amélioration de la santé cardiovasculaire ;
  • Baisse du taux de glycémie ;
  • Amélioration de la concentration ;
  • Amélioration de la mémoire ;
  • Augmentation du seuil de douleur ;
  • Augmentation de l’énergie ;
  • Renforcement du système immunitaire.

Des résultats qui ont fait le tour du monde ! D’ailleurs, certains pédiatres américains prescrivent des balades en forêt aux enfants souffrant de stress. Connaissant les bénéfices de la nature sur le bien-être, pourrait-on imaginer que des illusions visuelles évoquant la nature pourraient avoir le même effet ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nature et illusions visuelles

 

En créant le même effet que la nature dans nos intérieurs, il est possible d’influencer la perception spatiale et d’engendrer un bien-être profond. Les illusions visuelles apportées par le design biophilique (le fait d’intégrer des éléments de la nature dans les intérieurs) induisent une réponse positive du corps : moins de stress, une tension artérielle réduite, une meilleure concentration, une mémoire boostée et plus d’énergie. Il est donc possible de tromper le système visuel et le cerveau à l’aide de plafonds ou fenêtres lumineux recréant la vision de la nature. A l’heure où une grande partie de la population vit et travaille dans des bâtiments fermés, dans des zones métropolitaines à forte densité, très éloignées de notre besoin biophilique inné d’espaces ouverts, le recours au design biophilique paraît donc essentiel pour notre bien-être.

Pour en savoir plus sur nos solutions et nos produits, contactez-nous.