La vision de la nature dans les établissements médico-sociaux

Les établissements sociaux et médico-sociaux sont des structures dont la vocation est d’accueillir et d’accompagner des personnes handicapées, dépendantes ou en situation d’exclusion sociale. Ainsi, les maisons de retraites et les EPHAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) font partie des structures médico-sociales. Ce type d’établissement fait face à de nombreux enjeux, notamment au niveau du bien-être de ses patients, du personnel et des visiteurs. Cumulux s’intéresse à l’importance de la vision de la nature dans ces institutions.

La nature et l’humain, un lien étroit

 

Le postulat est simple : pas d’humain sans Dame Nature. En effet, l’opposition Homme-Nature est un concept occidental. Dans les peuples primitifs, les hommes font partie intégrante de la nature ainsi que les animaux et les plantes. La biophilie met en exergue l’existence d’un lien instinctif entre l’homme et la nature. C’est ce lien qui a été la base de travail de nombreux scientifiques, notamment sur le bien-être des humains. Que ce soit sur les employés ou les patients des hôpitaux, il a été prouvé que la vision de la nature impliquait des zones du cerveau liées au plaisir et à la détente. Certains scientifiques pensent que les personnes ont une attirance instinctive pour la nature qui déclenche une réaction cognitive positive. Ainsi, les établissements de santé intégrant des éléments naturels réels ou fictifs voient le stress de leurs résidents diminuer significativement. C’est le cas notamment dans des structures accueillant des personnes âgées dont la mobilité est réduite et chez les résidents souffrant d’Alzheimer.

Installaton Ehpad la Cascade au Perreux sur Marne

La biophilie dans les maisons de retraite

 

Maisons de retraite ou EPHAD, ces établissements fermés, souvent froids et impersonnels accueillent de nombreuses personnes à mobilité réduite. Ces derniers ne peuvent souvent pas sortir régulièrement et restent toute la journée entourées de murs blancs. Un sentiment d’angoisse est souvent noté chez les pensionnaires. Le design biophilique, c’est-à-dire, le fait d’intégrer des éléments naturels dans un espace fermé permet de transformer ces établissements en espace de paix et de repos. Grâce aux plantes, mais aussi à des plafonds lumineux et des fausses fenêtres dont les images sont issues de vraies photographies originales de paysage, la pièce devient chaleureuse et esthétique. Ainsi, les chefs d’établissements ayant eu recours au design biophilique dans leur structure ont vu le bien-être de leurs occupants s’améliorer significativement. Moins de stress, moins d’agressivité et plus de bien-être général. Autre fait marquant, une exposition prolongée à la nature favorise grandement la guérison des patients. Verdure et ciel bleu donnent du baume au cœur ! D’ailleurs, ce type de produit est de plus en plus considéré comme un complément non médicamenteux aux traitements des patients. Certaines études scientifiques ont déjà démontré que la vision de la nature dans une chambre chez une personne hospitalisée permettait une sortie plus rapide par rapport à un autre patient n’ayant pas eu ce privilège.

La nature, un effet bénéfique sur la maladie d’Alzheimer

 

Installation EHPAD la Cascade au Perreux sur Marne

Les malades d’Alzheimer souffrent de déficits cognitifs. Ces derniers se traduisent par des trous de mémoire, les personnes cherchent leurs mots, ils ont des « pannes de pensée », etc. Au fil du temps, les lieux et tâches du quotidien perdent du sens chez les patients. Ils souffrent en fait d’une désorientation spatio-temporelle. Ils éprouvent donc une grande difficulté à s’orienter dans l’espace et le temps. Les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ne parviennent plus à se représenter l’espace dans lequel elles se trouvent. Au début de la maladie, seul les lieux inhabituels vont perturber le patient, puis au fur et à mesure, les lieux familiers deviendront eux aussi un obstacle. D’autre part, les représentations temporelles ne seront plus possibles non plus pour les malades. L’intégration d’éléments naturels dans les structures accueillant des personnes souffrant d’Alzheimer a permis d’améliorer leur quotidien. Grâce aux paysages et à la lumière naturelle qui influe sur notre rythme circadien (alternance jour/nuit), les patients ont plus de notion de temps et d’espace. Chez ses pensionnaires, le stress et l’anxiété sont eux aussi diminués grâce aux visions de la nature. En effet, les images de la nature mobilisent des régions du cerveau impliquées dans la cognition spatiale. Un réel bénéfice a été noté chez ces personnes.

Patients et personnels d’établissements médico-sociaux : double objectif bien-être

 

L’objectif n°1 du design biophilique et de ses produits est d’améliorer le confort des patients. Les chefs d’établissements des structures médico-sociales ont également observé une amélioration importante du bien-être des employés, notamment chez les aides-soignant(e)s et les infirmiers/ères. Ces professions sont en effet sujettes au burn-out. Il est donc essentiel de protéger ces employés en leur apportant sérénité et confort de travail. Ainsi, les établissements ayant adoptés le design biophilique ont eu le plaisir d’obtenir une double satisfaction.

Retrouvez tous nos produits sur notre site et n’hésitez pas à prendre contact avec nos experts. Cumulux se positionne comme un spécialiste dans le secteur du design biophilique avec des installations telles que celles au sein de l’Ehpad la Cascade ou bien l’Ehpad FERRARI.

Téléverser des fichiers